Saint-Placide-de-Béarn – rang II – au Témiscamingue

La photo ci-dessous, tirée des archives du Québec ( BANQ 08Y,P13,S1,D2), est précieuse: elle remonte à une époque lointaine, un mode de vie disparu. On devine qu’il y a peu de mécanisation dans ce milieu agricole à l’époque où la photo a été prise. Cependant, son contexte reste flou: l’archive fait référence à Béarn, mais sans date, sans lieu exact, sans le nom du photographe. Malheureusement, une grande partie de nos archives se trouvent dans cet état – sans trop d’indices sur leur contexte.

Par chance, je montre cette photo à mon père, et immédiatement, il peut identifier de mémoire les fermes, de la plus près à la plus lointaine: « Ti-Nord » Lessard, Alcide Lessard (frère du précédent), William Morin, Nazaire Perrault, Andréas Lepage.

À la droite du chemin, il s’agit des terres du rang I. Aujourd’hui, on a renommé le chemin du rang II la Montée de la source. À l’aide de ces importantes informations, je vais tenter de déterminer le lieu exact de cette photo et, si possible, la date approximative de sa prise.

Le plus facile pour commencer la recherche est d’aller sur le site de la Commission de Protection du Territoire Agricole, la CPTAQ. L’application Demeter peut fournir l’information des cadastres du canton de Laverlochère, avant la réforme du cadastre. En d’autres mots, on y retrouve les concepts de rangs et des lots qui existaient au moment de la colonisation. On peut aussi aller sur le registre foncier du Québec. On voit que le canton a été érigé en 1895, et que le tracé des lots fut institué en 1916.

Assez rapidement, une surprise survient: là ou se trouvent des terres agricoles dans l’actuel rang I, on voit une mention de lac qui ne s’y trouve plus aujourd’hui. Peut-être une zone marécageuse qui a été drainée? Mon père a le souvenir d’un barrage de castor sur le cours d’eau qui avait causé une crue des eaux. À explorer plus tard…! En outre, le chemin du rang II, en bleu ci-dessous, a été redressé à une certaine époque, et passe maintenant entre les lots 11 et 12 du rang I. Sur le plan ci-dessus, ce rang suit le bas de la montagne, et sans doute que le trajet entre les lots 11 et 12 du rang I était impraticable à cause de la zone marécageuse.

Revenons cependant au rang II: on comprend rapidement, en regardant les actes notariés, que la photographie a été prise franc sud, sur le rang II, à la limite des lots 19 et 18. Sur la croix en rouge sur le plan ci-dessus, à la jonction de la Montée de la source et du Chemin de la mine, à Béarn.

Rang II, lot 17: Léonard Lessard, propriétaire entre 1927 et 1968 (d’où le surnom « Ti-Nord »)

Rang II, lot 16: Alcide Lessard, propriétaire entre 1928 et 1965.

Rang II, lot 15: William Morin, propriétaire entre au moins 1923 et 1948.

Rang II, lot 14: Nazaire Perreault, propriétaire entre 1917 et 1946.

Rang II, lots 13A et 13B: Andréas Lepage, propriétaire entre 1937 et 1956.

Donc, la photo a été prise entre 1937 et 1946, aux coordonnées 47.318650 Nord, 79.307896 Ouest.

Par ailleurs, la Société d’Histoire du Témiscamingue possédait dans ses archives ( cote PH6-8-1-TC ) une vue alternative du même panorama, mais sans doute captée à une date légèrement différence.

Il ne restera plus qu’à reprendre la même photo cet été… 🙂

 

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s